2018-06-12

Operació Urnes – Traduction et adaptation pour le Québec : localisations géographiques


L’enquête des journalistes Laia Vicens et Cavi Tedó catalans du quotidien ARA publiée en décembre 2017 qui a été réédité à quelques reprises (près de 27 000 exemplaires vendus) vient de remporter le prix Josep Maria Planes pour « profondeur du travail de recherche et la chronique journalistique, qui comprend une narration agile, le témoignage des volontaires et le maintien de l'anonymat des protagonistes ». 

Ce document exceptionnel qui raconte l'opération clandestine qui a permis la tenue du référendum catalan le 1er octobre 2017 été écrit pour une clientèle de Catalans qui y trouve tous ses points de repère.


Dans la version que j’ai traduite du catalan au français et que j’ai adaptée pour le Québec, j’ai intégré plusieurs cartes géographiques, avec comme référence spatiale la ville de Barcelona pour bien situer les événements décrits par la quinzaine de témoins interrogés. 

2018-06-05

Mon deuxième roman : un obsédé du temps qui passe, à la recherche de l'éternité bienheureuse

Ce n’est pas ce que croit l’un des personnages principaux de ma deuxième fiction, entre polar et roman noir, un tueur en série à Québec, en 2013-2014, après avoir nourri son trouble obsessif à la lecture des grands philosophes qui ont médité sur le temps : le temps présent, passé et futur, le temps qui passe, qui fuit. Avec en héritage ses origines familiales qui l’ont marqué dès sa prime enfance, confronté à environnement perturbant et à la recherche de la recette de l’éternité bienheureuse à partager avec celles et ceux qu’il croise sur son chemin.

Une troisième version en cours d’écriture : caractérisation approfondie des personnages, travail sur les niveaux de langage, réflexion sur la structure interne du récit, correction du style… à partir des commentaires de ma directrice littéraire. Le travail habituel de l’écrivain pour aboutir à un manuscrit de haute qualité.

2018-05-31

Présent au Salon littéraire du Québec à Montréal : 2-3 juin 2018


Venez à la rencontre de Ives d’Arch et découvrir son univers au premier Salon littéraire du Québec (SLQ) à se tenir à Montréal les 2 (9 h à 17 h) et 3 (10 h à 16 h) juin 2018 au Centre communautaire Lajeunesse, 7378 rue Lajeunesse - MÉTRO JEAN-TALON.

J’y serai à la TABLE 19 pour vous dédicacer votre exemplaire, vous présenter ma boîte d’outils pour l’écriture de romans et mes 2 nouveaux manuscrits, dont un qui sera publié simultanément au Québec et en France à l’automne 2018.

Et, pour la première fois dans un des SLQ, la réécriture en direct de la 3e version de ma deuxième fiction à paraître en 2019.


Au plaisir de discuter avec vous de ma démarche littéraire.

2018-05-29

Le milieu des archives a son héros : Ives d’Arch, détective archiviste


Ives d’Arch est archiviste de profession. Il a œuvré aux Archives nationales pendant plusieurs années avant de se découvrir une passion : la recherche de documents précieux volés, subtilisés ou tout simplement disparus. Une réalité universelle. Il en a fait un métier : celui de détective, le premier détective archiviste patenté sur la planète.

Dans Zébrures écarlates, Ives d’Arch, résident du Vieux-Québec, réalise deux enquêtes qui semblent, de prime abord, n’avoir rien en commun. Et pourtant… Cette première aventure, qui se déroule en 2008-2009, est parsemée d’embûches. Assassinats, attentat… sont au rendez-vous. Une enquête qui le replonge dans ses souvenirs d’adolescence en faisant revivre au lecteur des événements marquants de l’histoire du Québec et de la Catalogne, sur la piste d’un document d’archives disparu des Archives de la Couronne d’Aragon à Barcelone, en 1954. Une histoire palpitante fondée la dualité omniprésente dans le récit et dans les personnages. Un voyage au Québec, en Catalogne, dans le sud de la France et à Paris, comme si vous y étiez.

Votre exemplaire que je me ferai plaisir de vous dédicacer vous attend à Montréal, au Salon littéraire du Québec, les 2 et 3 juin 2018 de 9 h à 16 h, au Centre communautaire Lajeunesse, 7378, rue Lajeunesse.

J’aurai avec moi le manuscrit de mon prochain livre, Opération Urnes, qui sera publié à l’automne par les éditions du Septentrion : la traduction et l’adaptation en français pour le Québec d’un ouvrage fascinant écrit par deux journalistes catalans qui raconte l’opération clandestine qui a rendu possible la tenue du référendum du 1er octobre 2017 en Catalogne.

Enfin, vous pourrez assister à une séance d’écriture en direct : la réécriture de mon deuxième roman (3e version), une fiction entre polar et roman noir qui remettra peut-être en question votre rapport au temps qui passe, à l’instant présent infinitésimal et au futur qui n’est qu’un passé en devenir. En souhaitant que vous ne plongiez pas dans un trouble obsessif comme mon personnage principal.

Au plaisir de vous y rencontrer.

2018-05-22

Salon littéraire du Québec – Montréal, 2-3 juin 2018


Je serai présent à la première édition du Salon littéraire du Québec à Montréal les 2 et 3 juin 2018 de 9 h à 16 h. J’aurai le plaisir de vous dédicacer votre exemplaire de mon premier roman Zébrures écarlates mettant en vedette le détective archiviste québécois Ives d’Arch. Une aventure qui se déroule au Québec et en Catalogne.

J’aurai avec moi le manuscrit de mon prochain livre, Opération Urnes, qui sera publié à l’automne par les éditions du Septentrion : la traduction et l’adaptation en français pour le Québec d’un ouvrage fascinant écrit par deux journalistes catalans qui raconte l’opération clandestine qui a rendu possible la tenue du référendum du 1er 0ctobre 2017 en Catalogne.

Enfin, vous pourrez assister à une séance d’écriture en direct : la réécriture de mon deuxième roman (3e version), une fiction entre polar et roman noir qui remettra peut-être en question votre rapport au temps qui passe, à l’instant présent infinitésimal et au futur qui n’est qu’un passé en devenir. En souhaitant que vous ne plongiez pas dans un trouble obsessif comme mon personnage principal.


Au plaisir de vous y rencontrer.

2018-05-08

Mon deuxième roman : version 2 – le manuscrit annoté par ma directrice littéraire


Une enveloppe précieuse reçue par la poste : 

Les commentaires, suggestions, propositions d’ajustement de 12 premiers chapitres de la deuxième version de mon manuscrit de ma directrice qui, avec son œil de lynx et sa plume rigoureuse, pourchasse les clichés, débusque les incohérences, déloge les maladresses et dégage les perles. 

Du travail motivant en perspective.

2018-04-24

Mon deuxième roman : version 2 - les premiers commentaires généraux de ma directrice littéraire



En attendant la version annotée du manuscrit qui devrait m’être livré dans quelques jours, je viens de prendre connaissance des premiers commentaires généraux sur la deuxième version de ma deuxième fiction entre polar et roman noir qui met en scène un tueur en série, obsédé par le temps qui passe et l’instant présent infinitésimal : la structure, les voix, les personnages, le titre, les lieux…


Un exercice incontournable pour le travail de réécriture d'une troisième version à venir « quand on voit un manuscrit devenir un livre… »

2018-04-17

Suite de Zébrures écarlates : repérages


Pendant que je termine la traduction du catalan au français et de l’adaptation pour le Québec d’un ouvrage édité à Barcelona qui raconte l’opération clandestine qui a rendu possible le référendum du 1er octobre 2017 qui devrait être publié à l’automne 2018; que je réécris mon deuxième roman qui met en vedette un tueur en série obsédé par le temps qui passe; que je me documente pour la rédaction d’un thriller avec comme personnage principal un professeur d’histoire catalan qui enseigne à l’Universitat de Girona et qui joue un rôle primordial dans l’organisation dans son village du plébiscite pour transformer la Catalogne en République; je poursuis mon repérage des lieux où se déroulera la suite de Zébrures écarlates.

99,9 % des chances que la mythique Taverne Jos Dion sise dans le quartier Saint-Sauveur de Québec sera au cœur de la nouvelle aventure du détective archiviste Ives d’Arch et de son conjoint KGB.

2018-04-10

Zébrures écarlates : commentaires d’une lectrice


« Lorsque j'ai tenu ce livre et commencé ma lecture, j'arrivais dans mon nouvel appartement. « Pas encore de la politique ! », ai-je pensé. Je l'ai mis de côté, mon déménagement me confrontant à la réalité que je n'ai plus vingt ans.

Mon ami m'a attendu sur la tablette de ma bibliothèque. 

Quelle belle aventure j'ai eu le bonheur de vivre. J'ai l'imagination fertile. Les images qui défilaient dans ma tête. Ayant grandi à Rimouski et née à Arvida, Québec est ma ville fétiche. Je comprends les Catalans maintenant... et votre désir de voir un jour le Québec devenir un pays.


Au plaisir de tenir un autre bouquin né...de votre imagination. »

2018-04-04

Mon deuxième roman : la hantise obsédante


L’instant présent infinitésimal et les secondes intercalaires au cœur du caractère obsessionnel du tueur en série de ma deuxième fiction entre polar et roman noir en cours de réécriture. En quête d’un présent éternel pour en finir avec le futur, un passé en devenir dans l’allégresse. Une fiction contemporaine (2013-2014) qui prend racine à Québec, ma ville, une ville et ses quartiers typiques hantés par la pensée de Platon, d’Aristote, de Thomas d’Aquin, de Descartes, de Kierkegaard et de Saint-Augustin...

2018-03-27

Mon deuxième roman : écrire à l'indicatif présent


À la suggestion de ma directrice littéraire, je suis en train de réécrire le récit de ma deuxième fiction entre polar et roman noir en utilisant l’indicatif présent comme système verbal pour faire vivre au lecteur l’action « en temps réel ».


Moi qui avais comme réflexe de raconter au passé, je constate que ce choix permet de créer une toute autre dynamique.

2018-03-20

Mon deuxième roman : en lien avec les célébrations de la Saint Patrick

(Source : Site de la ville de Québec)

Il existe un lien entre le tueur en série de ma deuxième fiction entre polar et roman noir et le défilé (édition 2014) à l'occasion des célébrations de la Saint Patrick sur la rue Saint-Jean, dans le Vieux-Québec. 

Je ne vous en dis pas plus pour le moment mais j'ai bien hâte de vous le faire découvrir.

2018-03-13

Traduction d’un ouvrage catalan : l’opération clandestine qui a rendu possible le référendum du 1er octobre 2017


« Le lendemain du référendum du dimanche 1er octobre 2017, le quotidien catalan Ara  a publié un article intitulé ‘’Le référendum géré à partir d’Elne .’’ On y mentionnait qu’un ‘’groupe de volontaires avaient caché les urnes jusqu’au 1er octobre dans des entrepôts et dans des coffres de voitures.’’ »

Ainsi débute un ouvrage publié chez Columna (Barcelona), en décembre 2017, Laia Vicent et Xavi Tedó, préface d’Antoni Bassas.  En janvier, j’ai mis la main sur une copie (5e édition – 20 000 exemplaire) afin me plonger dans cette opération secrète digne d’un thriller (on pourrait d'ailleurs en tirer un très bon film) : le matin du 1er octobre, les urnes et les bulletins de votes ont été livrés dans toutes les écoles (bureaux de vote) et la police espagnole a été inefficace pour empêcher le vote. Des témoignages fascinants d’une « armée » clandestine de bénévoles.

J’avais comme objectif initial de me documenter en vue de la rédaction d’un prochain roman qui aura pour toile de fond la préparation du référendum catalan du 1er octobre. Dans un premier temps, j’avais de traduire sommairement le texte du catalan au français pour mieux en maîtriser le contenu. De jours en jours, je me dis qu’il serait intéressant de produire une traduction plus littéraire et annotée afin d’expliquer aux lecteurs québécois comment les Catalans ont usé d’ingéniosité pour arriver à leurs fins.


Une deuxième version est en cours d'écriture pendant que je suis à la recherche d'un éditeur québécois pour l'obtention des droits. À suivre.

2018-03-06

Mon deuxième roman : dans le quartier Limoilou


Un coin du quartier Limoilou, un secteur ouvrier de la ville de Québec où j’ai vécu mon enfance de mon adolescence et où se déroule une portion importante de ma deuxième fiction entre polar et roman noir. On est ici à l’angle de la 3e avenue, de la 6e rue et du chemin de la Canardière où se dresse une horloge publique qui, évidemment, jour un rôle dans l’histoire. J'ai récemment repéré un sympathique bar-restaurant qui y a pignon sur rue pour le lancement de ce roman lorsqu'il sera publié.

2018-02-27

Mon deuxième roman : des horloges publiques qui ne sont pas fiables


Certaines horloges publiques de la ville de Québec ont la fâcheuse habitude de ne pas afficher l’heure exacte au moment où on les consultes. Comme celle-ci, à la place d'Youville, dans le Vieux Québec qui n'indique pas toujours la même heure sur chacune de ses quatre faces. Soit qu’elles ont cessé de fonctionné ou qu’elles sont en avance ou en retard sur l’instant présent. Plutôt embêtant pour écrire les affres d’un tueur en série pour qui la précision dans le temps et la planification de ses actes sont partie intégrante de son obsession et de sa névrose.